L’AOP : l’excellence d’un savoir-faire dans un terroir délimité

Qu’est ce qu’une AOP ?

AOP signifie Appellation d’Origine Protégée. Une reconnaissance et une protection de l’Appellation d’Origine Oignon de Roscoff par l’ensemble des 28 pays de l’Union Européenne.

L’Appellation d’Origine permet de préserver un patrimoine culturel et gastronomique. C’est une garantie d’origine et de typicité. C’est l’assurance qu’un produit a été produit selon un savoir-faire transmis de génération en génération et transcrit dans un cahier des charges précis.

 

Quelles conditions sont nécessaires à la reconnaissance AOP ?

Pour être reconnu Appellation d’Origine Protégée, l’Oignon de Roscoff doit :

 

> Répondre à des conditions de production précises

Voir le cahier des charges :  http://www.inao.gouv.fr/show_texte/3485

 

> Avoir un produit de qualité

Un oignon remarqué pour ses qualités gustatives et sa longue conservation naturelle, sélectionné depuis 1647.

 

 

Avoir une forte typicité liée à son terroir et au savoir-faire des producteurs

Le terroir : une aire de production délimitée

L’aire géographique: la proximité directe de la mer assure des caractéristiques climatiques optimales à la culture de l’oignon de Roscoff. En effet, la côte nord-finistérienne bénéficie d’un climat tempéré océanique doux, grâce au courant marin du Gulf-Stream (Courant océanique chaud provenant de la mer des Antilles)

Les écarts de températures diurne/nocturne et hiver/été sont faibles et les pluies sont régulières tout au long de l’année. Les sols sont profonds et très fertiles. Toutes ces conditions sont très favorables à la culture de l’oignon de Roscoff.

Les 24 communes retenues pour l’aire géographique présentent en outre un savoir faire très ancien pour la culture de l’oignon. C’est pourquoi toutes les étapes de production et de conditionnement ont lieu au sein de l’aire.

 

Le savoir-faire des producteurs

Si le cahier des charges de l’AOP prévoit un cadre précis pour le  choix des parcelles, la densité de mise en culture, la fertilisation  azotée, c’est véritablement à la récolte que se joue la qualité de  l’oignon de Roscoff . Pour garantir une longue conservation naturelle et l’intensité de la saveur des oignons, les producteurs  procèdent au soulevage  (action de passer une lame métallique) sous la plante pour couper les racines au stade où l’oignon est à l’optimum de sa qualité (qualités gustatives et longue conservation), c’est à dire au moment de la tombaison du feuillage. L’utilisation de traitement anti-germinatif est interdit dans le cahier des charges.

Après un pré-séchage au champ , l’oignon est ensuite rapidement ramassé pour être entreposé sous abri dans un milieu sec et aéré. L’Oignon de Roscoff est fragile : aussi, après séchage, chaque oignon est trié puis préparé manuellement : chaque oignon est ainsi passé dans les mains pour être nettoyé, ébarbé (action d’enlever les racines) et/ou tressé avant d’être conditionné, ce qui assure une conservation naturelle du produit jusqu’au printemps.

 

 

> Posséder une notoriétéconcours photo 2017 Oignon de Roscoff AOP

Elle est dûment établie, notamment grâce aux Johnnies

 

 

 

> Faire l’objet d’une procédure d’agrément de reconnaissance en AOC par l’Institut National des Appellations d’Origine (INAO) et puis, en AOP par l’Union Européenne. (voir page histoire)

 

 

 

Comment le reconnaître ?

Depuis le 1er mai 2009, le logo européen AOP ou la mention littérale « Appellation d’Origine Protégée », est obligatoire sur les emballages de tous les produits bénéficiant du logo AOC français et qui ont rejoint la famille des AOP européennes à condition que la production, la transformation et l’élaboration sont réalisées dans une zone géographique déterminée, selon un savoir-faire reconnu et un cahier des charges particulier. Afin de clarifier l’offre au consommateur, depuis le 1er janvier 2012, les produits concernés ne doivent porter que la mention AOP.

 

 

AOP, AOC : quelle différence ?Tressage Oignon de Roscoff

– Appellation d’Origine Contrôlée : C comme Contrôlée par l’INAO en France,
– Appellation d’Origine Protégée : P comme Protégée par l’Union Européenne,

L’AOP ne peut être délivrée que par un double contrôle de ces deux autorités.

Pour en savoir plus : site de l’INAO

 

L’Oignon de Roscoff de l’AOC et l’AOP

-1994 : dépôt du premier dossier de reconnaissance en AOC

– 2009 : l’Oignon de Roscoff est reconnu AOC

– 22 octobre 2009 : Parution du décret au Journal Officiel de la République Française

– 2013 : l’Oignon de Roscoff est reconnu AOP

– 16 septembre 2013 : Parution du décret au Journal Officiel de l’Union Européenne

Le logo de l’Oignon de Roscoff est accompagné de la mention « APPELLATION D’ORIGINE PROTEGEE » et du logo AOP.

 

Chiffres clés de la démarche AOP depuis 2009 (cliquez ici

Suivez et partagez